Search
  • Nicolas Habare

Comment bien choisir son assurance emprunteur ?

Updated: Dec 18, 2018

Vous vous apprêtez à souscrire un crédit immobilier, un crédit à la consommation ou un crédit professionnel et votre établissement bancaire vous oblige à souscrire une assurance emprunteur ?

A tout moment, nous sommes à votre service pour vous conseiller dans les différents choix qui s'offrent à vous et réalisent plusieurs devis correspondant à vos besoins 



Pour les plus pressés retrouver le simulateur de notre partenaire April ICI


Toutefois il est important de raisonner ces assurances comme une protection de votre foyer et non comme un simple coût. 


Pourquoi la banque exige très souvent une assurance emprunteur ?

L'assurance emprunteur est une garantie prise par la banque. Cette garantie essentielle vous permet également de vous protéger contre les aléas de la vie pouvant impacter négativement vos revenus.

Les principaux risques assurés sont : décès, invalidité, incapacité de travail et même perte d'emploi. En général, la banque exige que le cumul des quotités d'assurance entre les emprunteurs/assurés soient au minimum de 100% du capital emprunté. 


Quelles sont les principales garanties que nous pouvons trouver ?

A chaque devis d'assurance lors d'un prêt immobilier, il vous sera systématiquement  remis une fiche standardisée d’information (FSI). Elle détaille vos garanties retenues pour votre projet.

Voici la description non contractuelle des garanties les plus usuelles :

- Décès (DC) : elle intervient en cas de décès de la personne assurée. La prestation est le remboursement au prêteur du capital assuré.

Perte Totale et Irréversible d'Autonomie (PTIA) : elle intervient lorsque l'assuré se trouve dans un état particulièrement grave, nécessitant le recours permanent à une tierce personne pour exercer les actes ordinaires de la vie. La prestation est le remboursement au prêteur du capital assuré.

- Invalidité Permanente Totale (IPT) :elle intervient lorsque la personne assurée est, de façon définitive, incapable d'exercer soit strictement son activité professionnelle ou soit toute activité pouvant lui procurer des revenus. Selon votre profession, la nuance peut être décisive dans la prise en charge en cas de sinistre. Enfin des contrats prévoiront le remboursement du capital restant dû sans retour en arrière quand d'autres rembourseront les échéances de prêt temps que l'état de santé de l'assuré correspond à cette invalidité.

- Invalidité Permanente Totale (IPP), elle est un complément de la garantie invalidité permanente totale. Elle intervient à compter d'un taux d'invalidité supérieur à 33% et inférieur à 66%. Les indemnités sont dues après la reconnaissance de l'état d'invalidité par l'assureur selon une méthode d'évaluation mentionnée au contrat.

Incapacité Temporaire Totale (ITT) de travail : elle intervient lorsque la personne assurée est temporairement inapte à exercer soit strictement son activité professionnelle ou soit toute activité pouvant lui procurer des revenus. Selon votre profession, la nuance peut être décisive dans la prise en charge en cas de sinistre.

- Perte d'Emploi : elle couvre l'assuré en cas de licenciement suite à une rupture du contrat de travail à durée indéterminée en vigueur depuis au moins 12 mois continus auprès du même employeur et lorsqu'il perçoit une allocation de chômage. Il s'appliquera bien souvent un délai de carence et/ou de franchise avec un maximum de prise en charge.


Attention il est important de vérifier chaque définition dans les conditions générales du contrat. Il peut exister des différences chez certains assureurs et/ou certains contrats. Seules les conditions générales feront foi.


Les points d'attention :

- les affections dorsales et psychiatriques : les contrats peuvent garantir plus ou moins bien ces affections. La banque peut exiger que “certaines options soient souscrites” afin d'améliorer la prise en charge de ces deux risques. On parle de racheter les exclusions d'un contrat. 

 - les sports à risque et métiers à risque : certaines pratiques sportives ou métiers sont exclus de contrats d'assurances classiques. Veuillez vérifier que vous n'êtes pas concerné par une des exclusions. Si tel est le cas, il existe des contrats adaptés pour vous garantir à chaque instant.

- vérifier en particulier le chapitre “exclusions" : l'expatriation, les voyages à l'étranger, l'alcoolémie,…


Les autres principales différences entre les contrats :

- la différenciation fumeur et non fumeur 

- le calcul de la prime sur le capital initial ou sur le capital restant dû : dans le premier cas, votre prime d'assurance sera constante (prime constante) tout au long de l'emprunt. Dans le 2e cas, celle ci aura tendance à augmenter les premières années avant de diminuer d'année en année, nous parlerons de primes variables. Globalement les primes variables seront moins onéreuses que les primes constantes si vous allez au bout du financement. Dans le cas où vous escomptez déménager ou rembourser par anticipation votre prêt par anticipation, il est important de comparer les scénarios. Sachez que la durée de vie effective d'un prêt immobilier est en moyenne de huit ans.

- les formalités médicales : selon le montant, la durée, votre age,… vous serez peut être amené à réaliser différentes formalités médicales : déclaration de bonne santé, questionnaire de santé, analyse sanguine, électrocardiogramme,… En cas de petits pépins de santé, certains questionnaires peuvent vous être plus favorables que d'autres.


Quelques derniers conseils :

- prenez votre temps pour remplir le questionnaire médical. Faites le à tête reposée chez vous. Si vous avez un dossier médical complexe, vous pouvez vous faire aider par votre médecin habituel. Si oubliez un événement qui vous semblerez minime tel l'ablation d'un grain de beauté bénin, cela pourra vous êtes préjudiciable en cas de sinistre. 

- une assurance emprunteur peut s'inclure dans un bilan prévoyance afin d'adapter vos assurances à votre situation particulière. 

- ne comparez pas uniquement le coût mais également les garanties qui vous sont proposées

- anticiper la souscription du contrat d'assurance et notamment les formalités médicales : beaucoup de ventes immobilières sont retardées à cause d'un délai trop contraint pour obtenir les certificats d'assurance nécessaire au déblocage des fonds.

- soyez exhaustif et sincère lors de vos réponses au questionnaire de santé. En cas de surprimes ou d’exclusions, la convention AERAS (S'Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) a été instaurée pour vous. Signée par les pouvoirs publics, les fédérations professionnelles de la banque, de l'assurance et de la mutualité et les associations de malades et de consommateurs, la convention AERAS a pour objet de faciliter l'accès à l'assurance et à l'emprunt des personnes ayant ou ayant eu un problème grave de santé. Retrouvez toutes les informations ici

Cette page vous a semblé pertinente alors contactez nous !

Retrouvez le mini guide n° 32 les clés de la banque : assurer son crédit immobilier

Maj du 15 Oct. 2018