Search
  • Nicolas Habare

Bien faire son plan de financement

Updated: Dec 18, 2018

Le plan de financement est un des éléments le plus important d'une demande financement. S'il est mal réalisé, votre entreprise risque de commencer son activité avec un manque de trésorerie qui pourrait lui être fatal.


Chez Partenaire PRO, nous vous aiderons à valider toutes les données de cet outil essentiel à l'octroi de financements. Cet élément pivot de votre demande de financement sera scruté avec attention par les partenaires bancaires. Lors de la rencontre avec ceux-ci, il sera essentiel de bien le maitriser.


Définition :

Le tableau ou plan de financement récapitule l'intégralité de vos besoins en capitaux (achat de fonds de commerce, acquisition de matériel, travaux, besoin en fonds de roulement, frais,…) et la manière dont vous allez les financer : vos ressources (apport, crédits bancaires, crédits vendeurs, aides & subventions,…). Il est évident que les ressources doivent couvrir l'intégralité des besoins.


Les erreurs à ne pas commettre :

De part notre expérience, voici les principaux écueils que nous rencontrons :

- sous-estimer les frais de création : lors du lancement de votre entreprise, vous avez recouru à un avocat d'affaires, un expert comptable, des graphistes, des web masters, des courtiers,… il est important de bien répertorier tous ces frais.

- sous-estimer les frais de transactions :  vous devrez vous acquitter des droits d'enregistrement lors d'une mutation de fonds de commerce (estimer son cout sur le site service-public.fr

- sous-estimer le cout et la durée des travaux : si vous réalisez des travaux conséquents, prévoyez de dépasser votre budget d'au moins 10%. Les mauvaises surprises et les oublis seront malheureusement légions. Si les travaux entrainent la fermeture de l'établissement, prévoyez la perte financière (loyer à payer, chômage technique, tous les frais fixes de l'entreprise,…) engendrée par cet arrêt. N'oubliez pas également de prévoir un retard sur la réalisation de ceux ci. Ces retards peuvent engendrer des frais supplémentaires si ils entrainent la prolongation de la fermeture de l'établissement. Soyez prudent.

- sous-estimer la saisonnalité de l'entreprise : il est important de se renseigner sur la saisonnalité du chiffre d'affaires. Certaines activités connaissent des mois creux qui engendrent des pertes de trésorerie. Il sera important de prévoir une trésorerie suffisante pour passer ces mois difficiles. Une fois l'entreprise lancée, il sera difficile de demander une rallonge de trésorerie. 

- oublier le dépôt de garantie du bail commercial et que le loyer est à payer avec un terme à échoir : par exemple, le dépôt de garantie est de 3 mois de loyer et qu'il est stipuler que celui-ci est à régler trimestriellement avec un terme à échoir : cela représente 6 mois de loyers à verser au propriétaire avant d'obtenir les clés

- oublier les frais de garantie du prêt : la banque peut être amené à retenir une garantie tel qu'une caution d'un organisme tiers tel que BPI ou Siagi. Le coût de ses cautions n'est pas négligeable. Par exemple, consultez la garantie création d'entreprise de BPI ou la caution SIAGI pour l'artisanat

- oubliez la TVA : dans le cadre d'investissements (si vous êtes assujetti à la TVA), vous pourrez la récupérer plus ou moins rapidement. Votre expert comptable pourra vous renseigner sur les délais usuels de votre centre des impôts. En attendant de pouvoir la récupérer, il vous faudra la financer.

- oublier un dépôt de garantie pour obtenir une caution bancaire : votre activité nécessite l'obtention d'une caution bancaire (agence immobilière, agence de voyage, tabac, activité d'import-export, assurances, BTP,…) ? La banque vous demandera parfois de mettre en garantie un placement équivalent au montant garanti. (L'émission de ces garanties n'est pas gratuite)

- oublier le décalage dans le temps du versement d'une aide. Vous avez inscrit dans votre plan de financement une aide telle qu'un prêt d'honneur de la région ? Sachez que le versement s'effectue en général plusieurs semaines après la transaction. Encore une fois,il faudra prévoir un moyen de parer à ce retard de versement.

-… (liste non exhaustive)

Rassurez vous ! Il existe quelques bonnes surprises mais mieux vaut ne pas compter dessus ;)


Encore une question ? Un doute ? Contactez-nous ici !


Maj 15/10/2018

#crédit #financement #commerce #artisan #businessplan #professionnel #entreprise



15 views